vendredi 11 janvier 2019

collectif de salarié.e.s de Léo Lagrange


Le collectif de salarié.e.s de Léo Lagrange Nantes appelle à la grève reconductible à partir du mardi 8 janvier 2019

Revendications : maintien des acquis – 13eme mois, pas de jours de carences pour tou.te.s, travail égal-salaire égal, statut des volant.e.s, formation à la hauteur des besoins dès janvier 2019 etc. Toujours rien !
BIENVENUE A LEO LAGRANGE : LA DESCENTE AUX ENFERS !
Toujours le même constat : épuisement général, manque de personnel, mal être au siège, démissions en constante augmentation qui génèrent une surcharge de travail pour les équipes en souffrance. La qualité d’accueil et d’animation en pâtissent. Remplacements non assurés, recrutements précaires avec des salarié-e-s non formé-e-s !
L’ASSOCIATION LEO LAGRANGE DETRUIT PLUS DE 30 ANS DE TRAVAIL.
Le périscolaire nantais est détricoté, les valeurs d’éducation populaire ne peuvent plus être portées par les équipes. Un management agressif met à mal les équipes : intimidations, convocations arbitraires, mépris de la part de la direction, pratiques qui vont à l’encontre des valeurs portées par l’éducation populaire !
ACCORDS DE SUBSTITUTIONS : ON NOUS MENE EN BATEAU !
Depuis la dernière mobilisation, les deux réunions de « négociation » de nos accords d’entreprise qui ont eu lieu (en vidéoconférence) à St Nazaire et Paris ensuite, n’ont strictement rien donné. La direction veut gagner du temps et on nous mène en bateau depuis le transfert.
LA MAIRIE ALERTEE DE LA SITUATION.
Les parents d’élèves et des animateurs.rices ont alerté la mairie, depuis nous attendons un signe de sa part.
ASSEZ D’ATTENDRE, AGISSONS !
1er RDV LE 8/01/19 A 10H AU SQUARE AMIRAL HALGAND (DEVANT LA MAIRIE) POUR DISCUTER DES SUITES A DONNER A NOTRE MOUVEMENT !
VENEZ NOMBREUX.SES ! TOUT.E.S SEUL.E.S ON VA PLUS VITE, ENSEMBLE ON VA PLUS LOIN !
Appel soutenu par :
Contact : salariesperiscolaire44@gmail.com

Mouvement social, c'est le moment !

mercredi 19 décembre 2018

Rassemblement devant le conseil départemental de Loire Atlantique le 19 décembre














  Discours de Johann de SUD Santé Sociaux




Discours de Steven de SUD CT 44

lundi 30 avril 2018

Manifestations du 1er mai



 4000 Manifestant-es dans la rue pour ce 1er Mai !







Pour rappel, les lieux et horaires des manifs de demain.

Loire-Atlantique
Nantes : 10h00 au miroir d’eau
St Nazaire : 10h30, place de l’Amérique latine
Châteaubriant : 11h00 au théâtre de verre
Ancenis : 10h00 au jardin de l’éperon

Vendée
La Roche : 10h30, place Napoléon
Fontenay : 10h00, place Viète
Les Sables : 10h30, place de la liberté

Venez nombreuses et nombreux

mercredi 11 avril 2018

Soutien total à la grrève des cheminots



Notre Dame des Landes ne doit pas être un champ de bataille !



Notre Dame des Landes ne doit pas être un champ de bataille !

Ce matin, dès 3h, l’évacuation des habitant-es de la Zone à Défendre de Notre-Dame des Landes a débuté.

L'Union Syndicale Solidaires de Loire-Atlantique dénonce fermement l'attitude du gouvernement qui affirme rechercher une solution sereine, sans violence et « en même temps » déploie une force de police démesurée avec 2500 policiers pour expulser des habitant-es de la ZAD de Notre-Dame des Landes. Ce sont des chars d’assaut et des armes de guerres que l’Etat activent dès ce lundi, face à quelques habitant-es dotés uniquement de leurs convictions et de la légitimité de leur occupation, puisque le gouvernement a enfin renoncé au projet inutile d’aéroport.

Nous ne pouvons envisager que des habitant-es actuels, qui ont préservé ce bocage, soient évacués. Nous ne pouvons accepter que des habitats et des espaces d'activité qui ont nourri l'expérience de la ZAD et qui jalonnent son avenir soient détruits par une nouvelle intervention policière.

Ce lundi 9 avril 2018 devient un nouveau jour historique dans la longue histoire de la résistance à l’aéroport et son monde. Le jour où la puissance des uniformes veut piétiner la puissance des idées et des constructions pacifistes.

Nous exhortons les pouvoirs publics à cesser l’intervention, en respectant toutes les composantes des habitant-es de la ZAD, qu’ils soient paysans ou pas. Personne n’est propriétaire de cette résistance, il revient donc à chacun de construire l’avenir ensemble. Le gouvernement doit donner du temps aux négociations et retirer immédiatement son dispositif répressif.

Nous invitons toutes celles et tous ceux qui soutiennent la lutte pour la sauvegarde du bocage de Notre Dame des Landes à agir en conséquence.

L'Union Syndicale Solidaires de Loire-Atlantique appelle à participer aux initiatives de résistance qui s'organisent sur place et sur tout le territoire. A commencer par un rassemblement à 18h à Nantes devant la préfecture, pour protester contre la violence et les expulsions.

Nantes, le 9 avril 2018