vendredi 23 avril 2010

Services Financiers de La Poste : rassemblement unitaire contre les incessantes restructurations mardi 27 avril


Les sections syndicales SUD et CGT des Services Financiers de la Poste tirent, une énième fois, la sonnette d’alarme quant aux incessantes restructurations organisées sans réelles concertations avec les dirigeants de la Banque Postale. Conséquences : les conditions de travail se dégradent à vitesse grand V tant est criant le manque de personnel, l’augmentation des rendements, la gestion par le stress et l’absence de formation.


L’ IFREC, (Institut Français de Relation Client) a été choisi pour former (ou déformer) les agents à la relation client au téléphone. Cet institut a des méthodes des plus douteuses, utilisant, notamment, des histoires telles : « la femme du lac » (stéréotypes et clichés sur les femmes) ou bien encore « le renard gris et le renard argenté » sur le thème du looser et du winner. Le but serait, soit disant, de définir l’identité professionnelle d’un agent (une catégorie est qualifiée de paillasson !!!). Les méthodes de La Poste rejoignent ainsi, à s’y méprendre, celles utilisées à France Télécom. On en connaît les méfaits. Notre direction serait donc bien inspirée, par exemple, d’abandonner au plus vite des terminologies douteuses et choquantes à l’encontre du personnel concerné par des fermetures pures et simples de services : « il faut faire le deuil de votre service » (termes déjà entendus à FT).


La Poste ne pourra pas dire qu’elle ne savait pas. Elle agit en toute connaissance de cause. Pour les sections locales SUD et CGT il est grand temps d’organiser un moratoire sur les réorganisations permanentes, de prévenir les risques et d’entendre le personnel qui est, au final, le mieux à même pour résoudre les problématiques qu’il rencontre au quotidien.


Il serait dommage, pour l’ensemble des acteurs, que la situation se dégrade d’avantage et se finisse mal !

Les sections SUD et CGT appellent le personnel autour d’un pique-nique place Bretagne entre 12H et 14H pour envisager les actions à mener, le mardi 27 avril 2010.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire