dimanche 3 octobre 2010

2 octobre : 90 000 à Nantes - 20 000 à Saint Nazaire !


Intervention de Solidaires (Agosthinho Guerra) à la manifestation de Saint Nazaire :

Au secours, camarades citoyens, ils sont devenus sourds, aveugles et fous à la fois ! 

- Avec 3 millions de manifestants le 7 septembre, 3 millions le 23 septembre, nous avons exprimé clairement notre inquiétude, notre colère, et notre rejet d'un projet de loi injuste, qui organise un recul social sans précédent.


Mais comment faire entendre notre détermination à ce gouvernement à la botte du Medef et sa clique de députés, sans l’affronter et lui infliger une défaite cinglante en lui faisant avaler son projet de loi ? Faut-il frapper encore plus fort ?


- Pour l’Union Locale SOLIDAIRES Il est hors de question que ces dirigeants, cette aristocratie huppée et hypocrite, laminent nos acquis sociaux et nous volent nos plus belles années de retraite avec leurs contre-réformes.


Camarades citoyens,


- Parce que le chef de l’état, le gouvernement et sa majorité parlementaire godillot, restent "droits dans leurs bottes" avec leurs dérisoires aumônes sur la pénibilité, les carrières longues, les poly-pensionnés, ils ne méritent qu'une seule réponse : un mouvement populaire de grande ampleur pour mettre en échec leur inutile démolition sociale.


Camarades citoyens,


- Contrairement à ce qu’affirme ce gouvernement, il existe des alternatives crédibles et notamment celles fondées sur une nouvelle répartition des richesses, afin de maintenir et même d’améliorer notre système de retraites par répartition. Pour imposer ces alternatives à ce gouvernement et au Medef, l’Union syndicale SOLIDAIRES appelle tous les salariés, chômeurs, jeunes, retraités, à mettre toutes leurs forces dans la bataille, à débattre partout de la nécessité d’un mouvement de grève prolongé.


- Il y a nécessité d’affronter ce gouvernement car il ne s’attaque aux racines du mal : le chômage, les bas salaires, les cadeaux fiscaux en bref il faut une véritable et équitable redistribution de la richesse que nous produisons.


Camarades citoyens,


- C’est à l’Assemblée Nationale qu’il faut aller en masse, interdire le vote de ce projet de loi injuste !


- C’est là bas et dès maintenant qu’il faut aller défendre notre avenir de solidarité transgénérationnel !


- C’est là bas qu’il faut frapper fort, pour éviter qu’ils ne déchirent toute une page de l’histoire de nos conquêtes sociales !


Camarades citoyens,


- Parce que nous sommes encore dans une dynamique montante, pour gagner, c’est maintenant qu’il faut bloquer l’économie par la grève reconductible jusqu’au retrait de leur projet de loi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire