mercredi 13 octobre 2010

A Ancenis, la retraite à 62 ans c'est NON !


5000 manifestants cet après-midi les lycéens en tête de cortège et le cortège SOLIDAIRES (sud rail, et lycéens lycéennes sympathisant(e)s de sudptt )

Compte tenu de la situation, une réunion intersyndicale avec des lycéens lycéennes, s'est tenue sur place pour discuter de l'organisation du 16 octobre et des initiatives qui ont été prises pour reconduire le mouvement dès demain 11h Place de la mairie


SOLIDAIRES ANCENIS COMPTE SUR VOUS !
______________________________________________

Discours de Christine Horé, porte-parole de Solidaires Ancenis :

La retraite a 62 ans c’est non !



La retraite à 62 ans  ?
Hello Ancenis, les grévistes «Je ne vous entends pas »
La retraite à 62 ans !!!
C’est ………………….NONNNN
Ce projet de loi pourri, on négocie ou on exige son retrait ?
Alors pour le projet de loi, vous serez d’accord avec moi !!
Retrait, retrait, retrait du projet de loi
Et à Sarkozy, vous lui dites quoi ??!
Casse toi pauvre………laissez les gens finir le slogan (je vous entends pas ancenis)
Et À Fillon on lui dit quoi à Fillon !
Démission !

Et oui !!
Il ne faut pas tergiverser, inutile de rappeler les enjeux de la réforme, pour chacune chacun d’entre nous, c’est clair, 62 ans à trimer au boulot, 67 ans pour la décote avec des pensions de misère, c’est plus qu’inacceptable, c’est une remise en cause de tous nos acquis !
Non nous ne voulons pas de cette réforme, c’est avec les tripes, avec notre cœur que nous allons continuer à nous battre contre cette réforme, contre ce gouvernement à la botte du capital, à la botte du Medef !
Ce gouvernement n’en doutez pas, fera tout pour supprimer tous les acquis sociaux des citoyens de ce pays, que ce soit les retraites, la sécurité sociale, l’école publique, les services publics.
Ils en rêvent de tout péter, et nous on en crève !
Et bien non !!!
Non, non nous ne voulons pas crever au boulot, à la chaîne, aux ordres de nos petits patrons.
Chers collègues, l’heure est grave, tous ensemble nous sommes là aujourd’hui à Anenis, salariés du privé et du public, étudiants, chômeurs, retraités, tous ensemble unis contre cette sale réforme.
Tous ensemble nous allons continuer la lutte dés demain !
En quelques jours consécutifs nous pouvons bloquer le pays et l’économie et contraindre le gouvernement au retrait du projet de loi !
N’oublions jamais que chaque mois, chaque année supplémentaire de travail imposé est autant de notre liberté qui est volée !
Notre liberté est à nous, nous nous battrons pour la garder
Tous ensemble ! Tous ensemble !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire