mardi 5 octobre 2010

Jeudi 7 octobre manifestation des salarié-e-s de la branche associative sanitaire et sociale à l'occasion du 35° congrès de la FEHAP


Le 35° congrès de la FEHAP (Fédération des Etablissements Hospitaliers et d'Aide à la Personne) se tient à Nantes les 7 et 8 octobre, en présence de deux ministres : Nora Berra, Secrétaire d’Etat aux Aînés et Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports. A cette occasion, les fédération SUD et CGT appellent "les salariés de la Branche Associative Sanitaire et Sociale du pays  à se mettre en grève et à participer massivement à la manifestation du 7 octobre à Nantes, pour stopper le rouleau compresseur qui passe sur nos Conventions".

En attendant de retrouver les salariés en grève devant la Cité des Congrès de Nantes jeudi 7 octobre prochain à partir de 11 heures,  nous vous invitons à lire ci-dessous le tract argumentaire diffusé par SUD Santé-Sociaux :

Casse de la convention FEHAP (CC51)  : tous en grève… tous dans la rue  jeudi 7 octobre


Salariés FEHAP, vous avez au moins neuf bonnes raisons, de faire grève et de manifester le Jeudi 7 octobre à Nantes à l’occasion du congrès des employeurs FEHAP :



 Les rémunérations. Les employeurs FEHAP veulent changer la structure et les critères de rémunération : fixation d’un salaire minimum et maximum… Mise en place d’éléments supplémentaires non obligatoires de rémunération… salaire individualisé.

 Ancienneté revue à la baisse. Aujourd’hui la prime d’ancienneté est de 1%, du salaire base conventionnel, par an pendant 30 ans… Le projet employeur prévoit 3% tous les 3 ans, pendant 15 ans, puis 1% tous les 3 ans dans la limite de 40 ans… On passe d’une prime d’ancienneté de 30% sur 30 ans à 23,33% sur 40 ans, pour les non-cadres. Pour les cadres, qui ont actuellement 1% de plus par an que les non-cadres (soit 2% par an), ils passeront de 50% sur 30 ans aujourd’hui, à 38,33% sur 40 ans.


 Expérience professionnelle. Elle sera laissée à l’appréciation de l’employeur. Alors que celui-ci a l’obligation actuellement de reprendre 100% de l’ancienneté pour un salarié venant d’un établissement FEHAP et 75% pour les autres établissements.


 Promotion. Aujourd’hui, lorsqu’un salarié change de fonction, il change de coefficient de métier, et garde en sus l’intégralité de son ancienneté. Le texte de révision de la CCN51 prévoit que le salaire perçu par un salarié promu reste identique ou immédiatement supérieur. Par conséquent le pourcentage de la prime d’ancienneté diminuera.


 Jours Fériés. La FEHAP veut revenir à l’application du code du travail : sur 11 jours fériés aujourd’hui, seul est chômé le 1er mai (si travaillé payé double, ou récupéré + prime de férié au choix du salarié). Pour les 10 autres fériés, les salariés auront le choix entre la prime ou la récupération, mais les deux ne seront plus cumulables. Le férié tombant sur un jour de repos ne sera plus récupérable.


 Prime de licenciement : le projet employeur prévoit que pour un salarié non cadre, il faudra une ancienneté de 22 ans pour obtenir six mois d’indemnité, alors qu’actuellement il faut 12 ans d’ancienneté… Là aussi, retour au code du travail !


 Allocation de départ à la retraite : Là encore pour la plus grande majorité des salariés la situation se dégrade considérablement : Aujourd’hui avec 25 ans ou plus de travail effectif, les salariés partaient en retraite avec 6 mois de salaire…Le projet employeur annonce le retour au code du travail : 2 mois après 30ans, 1,5 mois après 20 ans, 1 mois après 15 ans, 0,5 mois après 10 ans.


 Prime décentralisée : (sur le PHMN et le PHMSN, 5% de la masse salariale versée en part égale aux salariés non-cadres ou n’ayant pas de fonction d’encadrement). Le projet prévoit la suppression du caractère supplétif (salaire supplémentaire versé sous forme de prime). D’autre part, en cas de carence de négociation locale (accord d’entreprise négocié), toute latitude est laissée à l’employeur pour qu’il décide de façon UNILATERALE, c'est-à-dire seul, des critères de versement de cette prime. Par ailleurs, les employeurs veulent mettre en place une pénalisation plus importante de l’absentéisme.


 Intégration de nouveaux métiers : Le projet de révision de la CCN51 prévoit de donner aux employeurs, plus de souplesse en matière de définition, de fonction, et de conditions requises pour l’exercice d’un métier (sauf pour les professions réglementées). Au nom de la « souplesse », le risque est la déqualification et les glissements tâches…….


Ce projet est inacceptable,  C’est la casse totale de la CCN51 ! Le but des employeurs FEHAP c’est de réduire le coût du travail. Mais c’est aussi de récupérer par ces mesures de l’argent et de le redistribuer sous formes de prime aux plus « méritants » au plus « dociles »…


Ne les laissons pas faire ! Refusons de nous laisser dépouiller ! Refusons cette rénovation !
Participez, massivement à la manifestation : jeudi 7 octobre 2010 à  partir de 11h devant le palais des congrès de Nantes  à l’occasion du congrès de la FEHAP


Un préavis national de grève est déposé . Vous avez juste à signaler à votre employeur que vous êtes le 7 octobre. La convergence des luttes des salariés de la branche s’impose !


Tous ensembles salariés des conventions CC51, CC66, CLCC, Croix Rouge…


A l’appel des fédérations nationales CGT et SUD du secteur de la santé et du social… Tous les salariés de la Branche Associative Sanitaire et Sociale du pays sont appelés à se mettre en grève et à participer massivement à la manifestation du 7 octobre à Nantes, pour stopper le rouleau compresseur qui passe sur nos conventions.


 En 2003, la FEHAP imposait une rénovation de la CC51, modifiant profondément le système de rémunération. Parallèlement, depuis 10 ans les salariés de cette Convention Collective voient, d’année en année, leur cadre et leurs conditions de travail se dégrader profondément, en même temps que leurs salaires …Et aujourd’hui c’est le peu qu’il reste, que l’on veut supprimer ………


 De la même manière, les employeurs de la CC66 (convention du secteur social) tentent depuis plus de 3 ans de déstructurer cette convention collective, malgré l’opposition et la mobilisation des salariés….


Aujourd’hui, grâce à la mobilisation des salariés, les négociations de la CC66 sont bloquées. … Par contre la restructuration de la CC51 se poursuit… Et … Les syndicats employeurs se réunissent autour d’un projet commun de convention collective unique particulièrement grave pour l’avenir de tout notre secteur professionnel !( CC51, CC66, CRLCC, Croix Rouge…), car cette convention collective commune sera de Bas niveau … !

Les salariés du secteur sanitaire privé non lucratif, de l’action sociale et du médico-social doivent savoir s’unir aussi, pour ne pas les laisser faire !...


C’est ensemble dans l’unité la plus large que nous construirons un véritable rapport de force pour peser dans les luttes à venir et préserver nos acquis !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire