vendredi 31 décembre 2010

Meilleurs voeux pour 2011



Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre !

Pour être heureux, il faut simplement y voir clair et lutter sans défaut !


Paul Eluard

jeudi 30 décembre 2010

Train Strasbourg - Port Bou : voilà où mènent l’éclatement de la SNCF et l’insuffisance des moyens humains et financiers !


La situation des transports ferroviaires de voyageurs n’est actuellement pas bonne, loin s’en faut ; elle est même parfois catastrophique ! Comme le prouve, les difficultés subies par les voyageurs du train de nuit 4295, partis de Strasbourg dimanche soir pour Port-Bou ou Nice… où ils et elles sont arrivés avec 12 heures de retard ! Les conditions climatiques peuvent, bien sur, engendrer des dysfonctionnements, mais en aucun cas nous devrions connaître des situations aussi dramatiques, mais pour cela :


◦la SNCF doit cesser de faire des économies sur l’entretien des voies
◦la SNCF doit cesser de faire des économies la maintenance du matériel roulant,
◦La SNCF doit cesser de faire des économies sur le personnel SNCF (conducteurs, contrôleurs, agents dans les gares, agents d’entretien, etc.). 2010 est une année terrible en termes d’emplois puisque 4 000 emplois de cheminots ont été supprimés !

samedi 25 décembre 2010

Relocalisation du CHU de Nantes sur l'Ile de Nantes : privatisation déguisée ?


Il faut resituer le transfert du CHU sur l’Ile de Nantes dans le contexte plus général de la mise en œuvre de la loi Hôpital, Patient, Santé et Territoire (HPST) et de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS). La loi HPST à l’initiative de Roselyne Bachelot est largement contestée par la majorité des organisations syndicales de médecins et de salariés car elle remet en cause la démocratie sanitaire. L’un de ses objectifs est la privatisation du service public.


La loi LFSS, elle, encadre les dépenses hospitalières. Le taux d’augmentation des dépenses est tous les ans inférieur au besoin de financement. Ainsi en 2011,la hausse des dépenses de santé devra être contenue à 2.9%, contre 3% en 2010. Déjà, une réduction de 450 millions d’euros du budget des hôpitaux est exigée. Pas de quoi nous rassurer, nous, personnels hospitaliers qui savons que lutte contre les déficits signifie suppressions de postes. Nous en faisons ici comme ailleurs les frais depuis plusieurs années.


Aussi de notre point de vue, le débat sur le transfert du CHU doit se poser à deux niveaux : sa localisation et sa capacité d’accueil.

samedi 11 décembre 2010

Attaque scandaleuse de François Fillon contre Météo France et ses personnels


Le SPASMET-Solidaires, 1er syndicat de Météo France est à la fois scandalisé et choqué des propos du 1er Ministre, Monsieur François Fillon qui a déclaré « Météo France n’avait pas prévu cet épisode neigeux, en tout cas pas son intensité et donc il est incontestable que les services chargés du déneigement ont été pris au dépourvu ».

Les personnels de Météo-France sont scandalisés car la vigilance orange, 3ème niveau d’alerte sur 4, pour des chutes de neige était lancée pour la région parisienne dès 16h, la veille des évènements. Nous sommes choqués de la violente attaque du 1er ministre contre l’Etablissement Public Météo France et ses agents, attaque injuste, mensongère reflétant la mépris du 1er ministre envers les services de l’Etat.

jeudi 2 décembre 2010

Elections professionnelles à la SEMITAN : SUD en net progrès !


Les élections professionnelles se sont déroulées mardi dernier 30 novembre à la SEMITAN Nantes. Le syndicat SUD présentait des candidat-e-s dans les 1er collèges (employés et ouvriers) du CE et des DP, ainsi que pour le conseil de discipline dans les trois collèges : agents du mouvement, ouvriers et agents administratifs.


Avec 120 voix et 15,2%, pour les titulaires et 130 voix et 16,2 pour les suppléants, SUD obtient un élu suppléant au CE et progresse de plus de 4% par rapport à l’élection de 2008. Dans ce premier collège, la CGT arrive en tête avec 264 voix, 33%, devant la CFDT, 240 voix, 30%, la CFTC 136 voix, 17%. FO ne recueille que 39 voix, 4,8%. (A noter qu’avec 4 élus titulaires contre 3 à la CGT, 1 à la CFTC et 1 à la CGC, la CFDT devient le premier syndicat au CE).

Journée européenne du 15 décembre : les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA interpellent les décideurs politiques et économiques


Dans le cadre de la journée de mobilisation de la CES "Non à l’austérité, priorité à l’emploi et à la croissance en Europe", les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA ont décidé d’interpeler le 15 décembre 2010, les décideurs politiques et économiques français, à la veille du sommet de l’Union européenne.


Les politiques d’austérité décidées en France et dans la plupart des pays européens sont inacceptables. Elles mettent à mal la cohésion sociale, frappent les plus fragiles, risquent d’entraîner une nouvelle baisse de l’activité économique, un accroissement du chômage et de rendre impossible la réduction des déficits.


Au contraire, il faut une relance économique tournée vers la satisfaction des besoins sociaux et respectant les impératifs écologiques. Cela nécessite une plus juste répartition des richesses, la réduction des inégalités, des investissements publics et privés, un renforcement des régulations de la finance et de l’économie. La nécessaire réduction des déficits doit être le fruit d’une autre politique économique et sociale. L’Union européenne doit rapidement consolider les moyens de solidarité vis-à-vis des pays de la zone Euro dont les dettes publiques font l’objet de spéculations financières.