lundi 4 avril 2011

Guéant à Châteaubriant : communiqué commun UL CGT / Solidaires pays de Châteaubriant




M. Guéant n’est pas qu’un ministre parmi d’autres, c’est avant tout l’homme lige du président de la République qui a inspiré directement la politique conduite ces quatre dernières années et qui est déjà en précampagne électoral pour son patron.


Au regard des méfaits de la politique conduite pour le castelbriantais ces quatre dernières années :
- Explosion du chômage et appauvrissement d’un grand nombre d’habitants, actifs, chômeurs et retraités,
- Hôpital n’ayant plus les moyens d’assurer le suivi médical du secteur,
- Suppression du service cartes grises à la Sous-préfecture,
- Écoles et établissements scolaires manquants cruellement d’enseignants,
- Services publics en perpétuelle réorganisation avec suppression de personnel et fermeture de services



l’Union syndicale Solidaires et l’Union locale CGT du pays de Châteaubriant ne lui souhaitent pas la bienvenue mais seront particulièrement attentives aux propos tenus.

L’union locale CGT et l’union syndicale Solidaires lui demandent :


- d’annuler la réorganisation de ses propres services préfectoraux avec le retour du service des cartes grises à Châteaubriant et de celui des passeports et cartes d’identité à Ancenis,
- d’annoncer enfin la nomination d’un sous-préfet à Ancenis,
- de s’engager à maintenir l’intégralité des services publics de proximité sur le pays de Châteaubriant avec les effectifs nécessaires à leur bon fonctionnement.


L’Union syndicale Solidaires et l’union locale CGT constatent également que, contrairement à la tradition républicaine, le Ministre n’a pris à ce jour aucun contact avec les organisations syndicales locales, comme si la défense de l’intérêt général, qui devrait être la boussole de tout membre du gouvernement, s’était déjà effacée derrière les intérêts particuliers d’un président de la république en quête de réélection.


Pour l'Union syndicale Solidaires : Gilles Barracand
Pour l'Union locale CGT : Serge Adry

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire