jeudi 19 mai 2011

Marche des Fiertés LGBT 2011 : Nantes samedi 21 mai 14h Place Royale


Des discriminations toujours présentes...


L’homophobie touche tous les espaces de la vie sociale, ce qui la rend d’autant plus importante à combattre. Dans la famille et l’entourage proche, au travail, dans le voisinage, sur le net, dans les médias, à l’école...  Le dernier rapport de SOS homophobie recense nombre de témoignages, éclairants pour la plupart, sur le sort réservé aux « homos » dans notre société. Et cela, même si on peut considérer que des évolutions sont en cours, à l’image de ce dernier sondage où une majorité de français-es sont favorables à l’adoption pour les couples homo. Néanmoins, l’homophobie reste bien ancrée, et surtout, continue à dégrader, moquer, tuer. Il manque des moyens pour des politiques de prévention, il manque encore la volonté de reconnaître les mêmes droits aux personnes « LGBT » (lesbiennes, gaies, bi et trans).


Si le rapport de SOS Homophobie fait état d’une diminution des témoignages de discriminations au travail, ce lieu reste le deuxième (après Internet) où l’expression de l’homophobie est bel et bien tenace, car finalement peu combattue par les politiques des directions des Ressources Humaines et peu prises en charges collectivement. Droits des beaux-parents, adoption, éducation au respect des différences, interdiction et sanction des propos et actes homophobes (publics, médias, travail...) : il reste encore beaucoup à faire... Et c’est pourquoi il est important de continuer à participer aux Marches des fiertés, et cela, même si le caractère « festif » que certains veulent leur donner tend à dominer parfois au détriment de l’aspect revendicatif...

Solidaires appelle à participer aux Marches partout où elles se tiennent, pour obtenir l’égalité des droits.

L’homophobie, qu’est-ce que c’est ?


Est homophobe toute organisation ou individu rejetant l’homosexualité et les homosexuel-les, et ne leur reconnaissant pas les mêmes droits qu’aux hétérosexuel-les. Il s’agit d’un rejet de la différence, au même titre que la xénophobie, le racisme, le sexisme...

Les manifestations d’homophobie sont variées : violences physiques, bouscoulade, passage à tabac, viol, meurtre... Au quotidien, elle prend la forme de réactions de rejet, d’exclusion comme les injures verbales ou écrites, moqueries, humiliations, harcèlement, dégradations de biens et discriminations...

L’homosexualité subit l’hétérocentrisme de nos sociétés. L’hétérocentrisme est l’ensemble des représentations et de valeurs faisant de l’hétérosexualité la norme unique à suivre en matière de pratique sexuelle et de vie affective.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire