vendredi 28 octobre 2011

Fiscalité : les idées fausses du Président de la République



Lors de son intervention télévisée du jeudi 27 octobre, Nicolas Sarkozy a annoncé un durcissement de sa politique de rigueur. S’il est resté flou sur ses intentions en matière de fiscalité, ses propos ont été marqués par de nombreuses erreurs et idées fausses. C’est d’autant plus inquiétant que cela veut dire que ces idées fausses, sur lesquels nous revenons ici, continuent à structurer les choix politiques.

Non, les Français ne travaillent pas « pour l’État » du 1er janvier au 1er juillet !


En déclarant que les français travaillaient pour l’État du 1er janvier au 1er juillet, Nicolas Sarkozy reprend une idée reçue véhiculée par de nombreux courants d’inspiration poujadistes qui suggèrent que les dépenses publiques, financées notamment par les impôts et les cotisations sociales, disparaissent dans un trou noir et sont par nature économiquement inefficaces. Ce faisant, il commet une double erreur :

mercredi 26 octobre 2011

L'Union Syndicale Solidaires a rejoint la Coordination des opposants au projet d'aéroport à Notre Dame des Landes.


La construction de cet aéroport toucherait autant le monde du travail sur place que dans les villes avoisinantes. L'idée fausse selon laquelle des emplois pérennes y seraient créés doit être dénoncée et combattue. Quant au danger que représente le survol de la ville de Nantes, il n'est pas plus imminent que dans la plupart des aéroports du monde ; en tout cas beaucoup moins menaçant que la ceinture d'usines qui entourent la ville. En plus, des alternatives existent comme la réorientation de la piste existante qui permettrait d'éviter le survol de Nantes. Alternative dont l'étude n'a pas été menée par le Conseil Général. Il y a urgence.


Le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes a déjà abouti à la privatisation totale de l'aéroport Nantes Atlantique, concédé par le gouvernement et pour 50 ans à la multinationale Vinci. Il ne répond pas à une demande populaire et pèsera longtemps sur les finances locales (impôts, gel d'autres projets...). Il ne correspond ni à un besoin, ni à une amélioration de nos conditions de vie ou de transport. Au contraire : le prix du carburant, la pollution et la très relative utilité de l'avion pour les personnes et les marchandises (Qui prend l'avion ? Pour quoi faire ? Faut-il vraiment faire venir des fraises de Chine à Noël?), tout nous pousse à penser que les hectares protégés de Notre Dame des Landes répondront mieux à nos besoins futurs en restant zone agricole, prête à pratiquer une agriculture biologique, proche de Nantes et qui mette fin au surcoût du transport qui pèse sur nos choix alimentaires et, donc, notre santé.


L'Union Syndicale SOLIDAIRES 44 appelle les travailleuses et travailleurs du département à participer à toutes les mobilisations contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes.

mardi 11 octobre 2011

11 octobre en Loire Atlantique : plus de 10 000 manifestant-e-s dans les rues d'Ancenis, Châteaubriant , Nantes et Saint Nazaire. Un autre partage des richesses, c'est la seule réponse alternative légitime.


- 200 manifestant-e-s à Ancenis, avec une importante délégation de postier-e-s en grève.
- 200 également à Châteaubriant, où, après les prises de paroles de Solidaires, CFDT et CGT, un message de soutien aux 95 salariés de la FOCAST, fonderie castelbriantaise, menacée de liquidation
- entre 3000 et 4000 à Saint Nazaire
- près de 7000 enfin à Nantes,
la journée intersyndicale de mobilisation appelée unitairement par CGT, CFDT, FSU, UNSA et Solidaires aura permis une première expression du refus du plan d'austérité du gouvernement Sarkozy-Fillon. Mais il faudra taper plus fort pour contraindre gouvernement et patronat à reculer et à satisfaire les priorités sociales. C'est ce qu'ont affirmé les quatre porte-parole de Solidaires dans chacun des rasssemblements.

Nous vous invitons à lire ci-dessous l'intervention prononcée à Ancenis :

vendredi 7 octobre 2011

Pourquoi sommes-nous là ! Lettre ouverte aux passants distribuée par les syndicalistes de SUD Santé-Sociaux des établissements privés non lucratif


Madame, Monsieur,
Nous travaillons aujourd’hui dans des établissements privés non lucratif : hôpitaux, centre accueillant des adultes ou enfants handicapés, Maison de retraite, EHPAD (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes)....


Nous intervenons auprès des personnes malades, âgées, des jeunes, des familles en difficultés. Ce que l’on appelle généralement des soignants, des travailleurs sociaux, sans oublier tous les autres corps de métiers nécessaires au fonctionnement de nos institutions, personnels administratifs, logistiques, de rééducation, techniques….


Aujourd’hui, ces établissements gérés par des associations ou des mutuelles sont financés par la Sécurité Sociale et/ou la solidarité départementale (conseils généraux). Depuis, quelques années, on assiste à une baisse de nos budgets.
De plus, à cause, notamment, de la loi HPST (hôpital, patients, santé, territoire), dite loi Bachelot, le gouvernement veut ouvrir ces activités sanitaires, médico-sociales et sociales au secteur marchand (privé lucratif).

mercredi 5 octobre 2011

7ème jour de Grève illimitée au centre courrier de Saint Etienne de Montluc depuis le 28 septembre dernier


Les facteurs et factrices du centre courrier de St Etienne de Montluc, en grève illimitée depuis le 28 septembre à l’appel de SUD, CGT, FO et CFDT, ont encore reconduit à 95% leur mouvement ce mardi. Le courrier des communes de St Etienne, Vigneux/La Paquelais, Cordemais et Le Temple n’a pas été distribué.


Les postiers se battent pour défendre leurs emplois et la qualité de service et dénoncent :
- la suppression de 2 positions de travail (back office) et la perte de 2 ’tournées lettre’ sur 17 de facteurs titulaires, alors que la population a augmenté de 10%.
- la dégradation croissante de leurs conditions de travail et les tournées qui s’allongent encore
- la disparition de la qualité du service public rendu à la population

Perte d’autonomie et Pouvoir d’achat - Les retraités manifesteront le 6 octobre 2011


Les organisations syndicales de retraités, réunies le 4 octobre 2011, appellent les retraités à participer massivement aux manifestations qui se dérouleront le jeudi 6 octobre 2011


Une manifestation aura lieu à : NANTES - 10 h 30 - Place de Bretagne et à SAINT-NAZAIRE - 10 h - Parking du Théâtre (rue Henri Gautier)
Les organisations syndicales de retraités condamnent la décision gouvernementale de reporter à 2012 la réforme du financement de la perte d'autonomie. Elles rappellent la nécessité de créer une prestation universelle de compensation de la perte d'autonomie quel que soit l'âge, prise en charge par la solidarité nationale, dans le cadre de la sécurité sociale.


Des mesures urgentes doivent être prises pour aider à financer l'APA (allocation personnalisée d'autonomie), aider certains services d'aide à domicile, et diminuer le reste à charge des familles.