jeudi 8 décembre 2011

Le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, c'est la disparition programmée de 600 emplois agricoles !


NON A LA LIQUIDATION DES TERRES AGRICOLES DU BASSIN LAITIER DE NOTRE DAME DES LANDES !

Les terres agricoles sont l’outil de travail de plusieurs centaines de salarié-e-s agricoles (fermes, coopératives, usines de transformation et de conditionnement…). Ces terres nourricières, travaillées depuis des siècles, doivent poursuivre leur vocation : nourrir les populations alentour. Pourtant, d’année en année, cet outil se réduit. La Loire Atlantique est dans le peloton de tête de la stérilisation des terres agricoles : 16% des terres du département sont déjà bétonnées.
2000 hectares de ces terres agricoles seraient massacrés si le projet d’aéroport se concrétisait.


NON AUX 600 SUPPRESSIONS D’EMPLOI !

2000 hectares en moins dans le bassin laitier de Notre Dame des Landes ce sont 600 emplois qui disparaissent. Autour d’un exploitant agricole se greffent six emplois : ouvrières et ouvriers de fermes et de CUMA, de l'industrie laitière, d'entretien-vente de machine-outils, vétérinaires, etc... 100 exploitant-es disparaîtraient avec ce projet. 6x100 = 600.
Ces 600 emplois sont utiles. L'aéroport, non.

vendredi 2 décembre 2011

Avertissement au ministre : appel à la grève des personnels enseignants d’éducation et d’orientation le 15 décembre ! -Appel commun FNEC-FP FO, FSU, UNSA éducation, CGTeduc, SUD, SNALC-FGAF, de Loire Atlantique


Les sujets de désaccords et de mécontentements sont aujourd’hui très nombreux dans l’Education nationale : suppressions massives de postes, dégradation des conditions de scolarisation des élèves, conditions de travail de plus en plus difficiles pour l’ensemble des personnels… autant de mesures qui ne sont pas au service de la réussite de tous. Le gouvernement refuse de pratiquer un dialogue social digne de ce nom.


Le ministre de l’Éducation nationale veut imposer dès la rentrée 2012 une modification en profondeur des modalités d’évaluation des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation. Les projets de textes, finalisés avant même toute concertation, prévoient :


• le gel des promotions programmé ;
• la progression de carrière aux seules mains du supérieur hiérarchique

Appel commun CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA Loire Atlantique à manifester le 13 décembre prochain 11h30 à Nantes et Saint Nazaire


Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA, dénoncent fermement les plans d’austérité et de rigueur décidés et imposés par le gouvernement. L’austérité en France et en Europe n’est pas la solution à la crise. Au contraire, elle risque d’entraîner la récession. Le gouvernement décide de mesures dans le domaine social sans rencontrer ni entendre les organisations syndicales. Il fait porter les efforts sur les salariés, ce qui creuse les inégalités et plonge des milliers de familles dans les difficultés sociales.


Après la taxe sur les complémentaires, les déremboursements, l’instauration de forfaits et franchises, les ponctions sur le budget de l’assurance maladie, la diminution des prestations sociales, l’augmentation prévue de la TVA de 5,5% à 7%, le gouvernement s’en prend aux salariés malades, potentiellement « fraudeurs » et « responsables des déficits publics ». L’instauration d’un jour dit de « carence » (sanctionnant l’arrêt maladie !) dans la fonction publique, et le dégrèvement des indemnités journalières prévu pour le privé (au-dessus de deux fois le SMIC) témoignent d’une politique sociale qui, au nom d’une fausse équité, cherche à opposer les salariés les uns aux autres.Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA décident d’agir ensemble pour s’opposer à ces mesures et obtenir d’autres solutions. Avec un appel commun, elles s’adressent aux salariés pour interpeller le gouvernement, les élus et les responsables d’entreprises dans la période du 1er au 15 décembre.