jeudi 12 janvier 2012

1 000 000 euros, c'est ce que vont se partager 23 salarié-e-s d'ADREXO de Loire Atlantique défendus par SUD PTT !


C’est une affaire instruite par SUD PTT 44-85 depuis 5 ans maintenant. Après une audience de jugement à Nantes en juin 2008 (SUD), une audience de départage en mai 2009 (SUD) et une audience devant la Cour d'Appel de Rennes le 20 octobre 2011, la Cour d'Appel de Rennes confirme le jugement de Nantes et condamne la société ADREXO à verser plus d'un million d'euros aux vingt trois salariés. Les 23 salariés ont été défendus par SUD à Nantes, 20 d'entre eux le seront par SUD devant la Cour d'Appel et 3 par l'avocat de FO.


Le Cour d'Appel reconnaît le bien fondé de la requalification des contrats de travail à temps partiel en contrat à temps plein et permet aux salariés d’ADREXO de se voir payer les heures travaillées gratuitement…



Cette condamnation de pratiques frauduleuses de la direction d’Adrexo est une victoire importante qui permet d'imposer le respect du droit du travail.


La Cour confirme aussi les mauvaises pratiques en matière de médecine de prévention, l'exécution fautive du contrat de travail par l'employeur, requalifie les déminssions en licenciement sans cause réelle et sérieuse, …


SUD PTT attend un nouvel arrêt de la Cour d'Appel de Rennes qui sera prononcé le 18 février 2012 pour 25 salariés Contre Adrexo .


SUD attend également 35 jugements contre ADREXO Saint-Nazaire qui seront prononcés début 2012 par le Conseil de Prud'hommes de Saint-Nazaire.

1 commentaire:

  1. Bravo , il faut que les salariés d'Adrexo arrête de se faire extorquer , merci au syndicat Sud PTT
    La direction nous prend pour ses esclaves , payer 3h30 de distribution une tournée de 1300bts toutes individuelles , alors que le salarié y a passé plus que le triple . Il faut faire cesser ce travail dissimulé .
    Sur le nombre de distributeur ,imaginez le bénéfice que cette entreprise se fait sur leur dos en une semaine.

    RépondreSupprimer