jeudi 22 mars 2012

Parce que les idées de l’extrême droite ne sont pas des idées comme les autres, parce qu’elles sont dangereuses pour les libertés et le respect des droits humains, nous appelons à manifester dimanche 25 mars à 16h Place Royale à Nantes.


La candidate du Front National est annoncée à Bouguenais dimanche prochain 25 mars. Ce doit être l’occasion d’exprimer notre rejet des idées xénophobes et de l’imposture sociale du programme du FN. Et de dire haut et fort nos exigences de démocratie, de tolérance, de respect et de progrès social.


Nouveau visage, mais vieilles recettes


L'arrivée de Mme Le Pen à la tête du principal parti d'extrême droite est l'occasion d'une opération de relooking de pure façade, mais sans changement des fondamentaux. Comme dans d'autres pays d'Europe, l'extrême droite développe un dangereux discours populiste qui combine des thèmes sociaux, en direction des salariés et des couches populaires, avec le registre habituel nourri de racisme, de xénophobie, d’homophobie, de nationalisme et d'autoritarisme d'état. Tout cela dans un climat où les thèses du FN transpirent largement dans la politique de Sarkozy et où se mêlent dans la population, mécontentement social, colère face au quotidien et peur de l'avenir.



Le FN, un danger pour les libertés !


Ce parti revendique aujourd'hui une place à part entière dans le jeu démocratique, mais il ne faut pas s'y tromper: il se fiche bien de la démocratie et ne croit qu'à un état fort, un ordre totalitaire. Il stigmatise dans ses discours toutes les minorités, étrangers, homos...et ceux-celles qui ne pensent pas comme lui, syndicalistes, les militant-e-s des droits de l'homme... Il s’agit d’une perspective porteuse des pires dangers pour la démocratie, donnant les pleins pouvoirs à un « guide », comme cela se passe aujourd'hui en Hongrie.


Le programme dit social du FN est un mensonge, Mme Le Pen se situe aux côtés du patronat et du gouvernement, contre les salariés !


Le FN, un danger pour le monde du travail et les citoyen-ne-s !


Malgré un discours pseudo-social, qui vise à brouiller les repères, le programme du FN reste ultra libéral en matière économique et sociale. Les mesures qu’il préconise aggraveraient encore l’austérité pour la population.


Exemples :


- Mme Le Pen s'est positionnée contre le mouvement social de 2010 et contre la revendication de retraite à 60 ans : « Ensemble, gouvernement et syndicats jettent la France dans le chaos… La tolérance zéro doit s’appliquer à tous les émeutiers ». Elle défend une retraite par capitalisation et une diminution "nécessaire" du coût du travail, "obstacle à la compétitivité".


- Le FN dénonce les organisations syndicales et est opposé au droit de faire grève.


- Mme Le Pen veut détruire la gestion paritaire de la sécurité sociale et de la formation professionnelle, par un transfert de gestion directe à l’Etat au profit du secteur privé, des actionnaires et de la finance !


- Le FN n’entend pas revenir sur les suppressions de postes massives opérées par Sarkozy dans la Fonction Publique, si ce n’est sur les missions ultra sécuritaires et liberticides d’un état fort (armée, police…). Mme Le Pen s’attaque à la démocratie locale et aux services publics de proximité en dénonçant : « la fuite en avant des collectivités territoriales » qui « devront enfin maîtriser leurs effectifs ».


- Le programme du FN est construit sur le principe de la “préférence nationale”. Il stigmatise sans cesse dans ses déclarations, les populations d’origine étrangère et de confession musulmane. Le FN veut encore durcir la politique d’immigration de Sarkozy. Mme Le Pen a affirmé vouloir expulser les étrangers des logements sociaux et leur retirer les allocations familiales, y compris aux familles qui travaillent et celles dont les enfants sont nés en France.


Alors que les travailleurs étrangers s’acquittent en France de 60 milliards d’euros d’impôts et cotisations sociales chaque année et qu’ils ne recouvrent que 48 milliards d’allocations publiques; la différence, soit 12 milliards, finançant l’Etat et la sécurité sociale pour tou-te-s !


Le FN, un danger pour les femmes !


Mme Le Pen veut supprimer le remboursement de l’IVG par une loi ! Ce qui veut dire que seules les femmes aisées pourraient se permettre d'avoir recours à l'IVG. Aux autres l'avortement clandestin... « Je pense que le planning familial est une structure d'incitation à l'avortement. Rien n'est fait dans notre pays pour donner le choix aux femmes de ne pas avorter », a déclaré Mme Le Pen. De même, elle renvoie les femmes à leur rôle traditionnel de “femmes aux foyer” en proposant un salaire maternel dès le premier enfant.


Nous ne l’acceptons pas !


Avec le rejet de l’Autre, les dérives sécuritaires prennent le pas depuis plus de vingt ans. Les idées d’extrême droite cheminent dans la population. Au gouvernement la droite sarkozyste court vers l'extrême droite, tandis que l'extrême droite raciste et xénophobe se présente comme une autre droite.


Parce que les idées de l’extrême droite ne sont pas des idées comme les autres, parce qu’elles sont dangereuses pour les libertés et le respect des droits humains, nous vous appelons à manifester dimanche 25 mars à 16h Place Royale à Nantes.


A l’appel de : CGT, Solidaires, Syndicat des Etudiants de Nantes (SEN), ATTAC, LDH, MRAP, Les Alternatifs, Front de Gauche (GU, PCF, PG), NPA, …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire