mardi 16 avril 2013

Seconde journée de grève des factrices et facteurs de Nantes Eraudière et Nantes Rollin


90% à Nantes Eraudière, plus de 70% à Nantes Rollin, c'est très massivement que les grévistes des deux centres courrier nantais ont reconduit leur mouvement de grève après une première journée où la direction est restée campée sur sa volonté de supprimer 10% des emplois.

Les grévistes se sont adressés hier à la mairie de Nantes, où une délégation a été longuement reçue par un conseiller du Maire, pour expliquer les raisons de leur grève et demander un soutien actif. Même démarche ce matin en direction de la fédération de Loire Atlantique du Parti Socialiste.

Un nouveau rassemblement commun aux grévistes des deux établissements devant le siège de la direction de La Poste, rue Viviani à Nantes,se tient en ce moment pour rencontrer le directeur et exiger l'annulation des projets de réorganisation.
_______________________________________________________________________


Quand la direction de La Poste manipule les chiffres :

Les responsables de la communication de la Poste ont cru judicieux d’annoncer que seules 94 des 198 tournées de facteurs sur Nantes n’avaient pas été distribuées hier, soit 50%.  Sauf que ce chiffre de 198 tournées intègre les factrices et facteurs des centres courriers de Nantes Bretagne et de Nantes Beaulieu qui ne sont pas concernés par cette grève.
Si nous retenons le chiffre officiel de 94 tournées non distribuées et que nous le rapportons aux quelques 115 tournées effectives sur Eraudière et Rollin, nous obtenons un pourcentage de 86% de grévistes.


_________________________________________________________________________________

L'Union syndicale Solidaires de Loire Atlantique salue la grève des factrices et facteurs de Nantes Eraudière, de Nantes Rollin et de Montbert contre des projets de suppressions de postes. Elle appelle ses syndicats, militant-e-s et la population à témoigner de leur soutien aux postiers-e-s en grève pour défendre leurs emplois et conditions de travail et garantir ainsi un service public de proximité et de qualité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire