mardi 10 mars 2015

Mardi 17 mars manifestation des retraité-e-s à 10h30 à Nantes et Saint Nazaire

Nouvelle intersyndicale des retraité-es ce matin à Nantes.
CGT, FO, FSU, FGR-FP, CFTC et Solidaires étaient présents.

Mardi 17 mars manifestation des retraité-e-s à 10h30 à Nantes et Saint Nazaire

A été validé l’appel commun des syndicats de retraité-es à manifester mardi 17 mars prochain à Nantes et Saint Nazaire (ci-joint).


Tract unitaire :

lundi 9 mars 2015

LE TEMPS DES QUEUES DE CERISES

Le 4 février dernier, Mme TOURAINE, la ministre de la Santé, a convoqué tous ses petits chefs (directeurs d’ARS, médecins présidents de CME et directeurs d’hôpitaux), afin de leur donner leur feuille de route pour les 2 ans à venir.
ET ÇA VA FAIRE ENCORE PLUS MAL !!!
Dès le 6 février, jour de réunion du CTE, SUD s’est rendu compte que M SUDREAU était un bon élève, et qu’il avait bien retenu la leçon. Après nous avoir indiqué que les réductions budgétaires prévues jusqu’en 2017 étaient « inédites » en lien avec le pacte de responsabilité (cautionné par la CFDT nationalement, alors qu’elle s’étonne et dénonce ses conséquences au CHU de Nantes : un classique pour ce syndicat !!!). Il nous a affirmé qu’il ne supprimerait pas d’emplois… Comment le croire, alors que 70 postes (associés à la mise en place d’astreinte de WE)   ont été supprimés en 2014 dans le cadre de la recomposition des PHU 1,3 et 4 et que ce sont environ 500 emplois que le ministère lui demande de supprimer pour financer le projet Ile de Nantes.
D’autres PHU vont être recomposés et vont donc voir leurs effectifs diminuer et la qualité des soins et les conditions de travail se dégrader.
A SUD, nous pensons hélas, que les recherches d’économie sur le titre 2 (c’est-à-dire les médicaments et un travail sur la pertinence des prescriptions) comme nous le propose Mr SUDREAU, ne seront pas suffisantes. Quand en plus il nous faudra gérer les conséquences des emprunts toxiques (surcoût de 500 millions au niveau national).

Mme TOURAINE a été plus directe. C’est normal. Elle s’adressait à ceux qui sont (bien) payés pour mettre en œuvre son tour de vis.

Dans son discours, la ministre de « gôche » rappelle qu’il est prévu 10 milliards d’euros d’économies d’ici 2017 (pacte de responsabilité oblige). Pour ce faire, les options choisies sont « 
de maîtriser les effectifs et la masse salariale », et « d’engager des réformes structurelles » (en clair, ça va chier pour les salariés de terrain !!).Notre directeur va avoir beaucoup de travail pour relever le « défi qu’est la maîtrise des dépenses » (dixit la ministre).
Le festival d’hypocrisie se poursuit tout au long du texte, comme, « il faudra convaincre et non imposer », ou « nous ne réformerons pas contre les professionnels, mais avec eux » (en clair, vous, les décideurs, serez responsables du bordel social que ça va générer….).
Est évoqué, aussi, le projet de loi de santé qui prévoit l’instauration de Groupements hospitaliers de territoire (GHT très cher). Cette restructuration Sarkozienne dit qu’il n’y aurait plus qu’un établissement de référence par département et un développement de la mutualisation des moyens (lire nouvelle diminution d’emplois)
Le commandant en chef TOURAINE termine son intervention en haranguant ses troupes, directeurs et médecins : « il faut emporter avec vous l’ensemble de la communauté hospitalière ! » (vers le précipice ????).

Face à ces prévisions de lendemains qui déchantent, il est urgent d’unir nos forces et de rejoindre la « convergence des hôpitaux en lutte contre l’Hôstérité ». Et dès le 9 avril à 10h30 Place du Commerce à l’appel de SUD,FO et CGT.Un préavis de grève est déposé.