mardi 19 avril 2016

Communiqué des organisations de Loire-Atlantique

Communiqué des organisations de Loire-Atlantique
CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF,
Comité de Mobilisation Etudiants, Coordination des Lycéens

retrait du projet de loi travail

Le 11 avril dernier, le gouvernement a lâché cinq cents millions d'euros en faveur des jeunes. Les mesures prises (aide à la recherche du premier emploi, surcotisation des CDD, amélioration de la rémunération des apprentis, revalorisation des bourses, prolongation du droit aux bourses etc...) répondent en partie aux revendications portées par les organisations de jeunesse. Elles sont le fruit des fortes mobilisations de ces dernières semaines.

Pour autant,  le projet de loi « travail » reste en l'état. Il organise la primauté de « l'accord supplétif » d'entreprise sur les accords de branche.

Aujourd'hui, quand un accord d'entreprise est signé, il ne peut qu'améliorer les dispositions contenues dans l'accord de branche. Demain, si le texte n'était pas retiré, il pourrait déroger à l'accord de branche  et deviendrait la principale source de droit du travail, permettant ainsi de revoir à la baisse toutes les garanties collectives encadrant le contrat de travail. Le gouvernement français obéit ainsi à la volonté dictée par l’Europe (Jobs Act) de rendre plus concurrentiels les salariés en abaissant leurs droits.

Le projet de loi Travail, c'est travailler plus, gagner moins et être viré plus vite !

C'est la précarité généralisée pour toute la jeunesse et de très nombreux salariés, à la plus grande satisfaction de Pierre Gattaz ! Cette remise en cause de pans entiers du Code du travail risque d'avoir des conséquences rapides sur le statut de la Fonction publique alors que les agents vivent déjà des situations dégradées.

Les paradis fiscaux pour la France d’en haut,
la régression sociale pour la France d’en bas : ça suffit !

Le gouvernement doit maintenant renoncer à ce projet de loi dont l'objectif est de pulvériser le code du travail, la hiérarchie des normes et le principe de faveur.

Les organisations syndicales de Loire-Atlantique (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF) avec le Comité de Mobilisation Etudiants et la Coordination des Lycéens appellent l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-nes, retraité-es à se mobiliser à nouveau par la grève et à participer massivement aux manifestations le 28 avril prochain.

Dès à présent, elles appellent à l'organisation d'assemblées générales dans les entreprises et administrations pour assurer le succès de cette journée, discuter et décider de la poursuite de l'action, en particulier la grève, jusqu'au retrait du projet de loi.

TOUS EN GREVE LE 28 AVRIL  !

MANIFESTATIONS A 10H30

NANTES, Esplanade des Nefs de l'Ile
ST NAZAIRE, Place de l'Amérique Latine
ANCENIS, Station Esso RD 723
CHATEAUBRIANT, Mairie

Les organisations syndicales signataires du communiqué se saisiront du 1er mai, pour donner à cette journée de solidarité internationale, un caractère particulier en pleine mobilisation contre le projet de loi Travail.


Lundi 18 avril 2016

jeudi 7 avril 2016

16ème jour de grève au centre courrier de Nantes Rollin

Demain nous appelons à la solidarité.

Un rendez-vous est prévu pour organiser une chaîne humaine autour du centre courrier.

Nous vous appelons à nous soutenir,citoyens, usagers, syndicalistes.

Contre la répression à La Poste.
Contre les suppressions d'emplois.



lundi 4 avril 2016

Mobilisation le 5 avril

L’intersyndicale 44  réunie vendredi 1er avec la CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF – Comité de mobilisation Étudiants et Coordination des Lycéens a décidé :

- Le mardi 5 avril une journée d’actions dans tout le département, avec quelques opérations de blocages de sites industriels, des déploiements sur les lieux de travail, de vie, sur les zones d’activité par la diffusion de tracts, d’informations… Chaque syndicat et section peuvent décider des modalités d’actions. Il n’y a pas d’appel à manifester le 5 au vu des vacances scolaires.

- Le samedi 9 avril, une journée de rassemblements et manifestations : rendez-vous à 14 heures, à l’esplanade des Machines de l’Ile à Nantes, et à la Gare à Saint-Nazaire. 

dimanche 3 avril 2016

11ème jour Grève illimitée à Nantes ROLLIN et appel à la solidarité !







Grève reconductible du centre courrier depuis le 23 mars 2016
La Direction territorial 44/85 jette de l’huile sur le feu.
Sud élargit le mouvement à St Herblain, Coueron, Bretagne, Beaulieu, Sautron

Nous appelons à la solidarité, nous allons avoir besoin de votre aide pour  nos  collègues grévistes qui en seront  à 13 jours de grève lundi prochain. Vous pouvez envoyer vos soutiens financiers à SUD PTT Loire Atlantique Vendée, 50 boulevard de la Liberté  44100 Nantes avec au dos du chèque, Solidarité Rollin.


Ce samedi, au 11ème jour de grève, 40% des postières et postiers en activité du centre courrier de Nantes Rollin (44100) sont en grève illimitée initiée depuis le 23 mars 2016 à l’appel du syndicat SUDPTT.

Alors que le conflit s’enracinait jusqu’à jeudi soir, les négociations ont enfin repris vendredi très tôt au 10ème  jour de grève. 3 heures durant vendredi matin, la direction et le syndicat SUDPTT bataillaient pied à pied lors d’une 1ère séance de négociations qui permettait d’entrevoir des avancées substantielles.

Après consultation du personnel, une 2ème séance s’ouvrait l’après midi permettant de clarifier certains points, la direction locale acceptant de revenir sur une partie du projet de réorganisation. Les grévistes semblant accepter la suppression de 4 tournées de distribution en échange de différentes avancées sur leurs revendications. Ces négociations pouvaient laisser entrevoir une probable acceptation par les agents grévistes d’un protocole de reprise du travail

MAIS… mais le Directeur du courrier Loire Atlantique Vendée en a décidé autrement en préférant remettre de l’huile sur le feu ! En effet, tous les agents grévistes ont été destinataires d’une lettre promettant des mesures disciplinaires, et ce pour avoir été le 30 mars à la rencontre de leurs collègues afin de leur expliquer les avancées des négociations, qualifiant cela ‘’d’intrusion générale’’ dans le centre courrier.

De plus, 6 des grévistes ont été destinataires d’une lettre promettant des mesures disciplinaires pour avoir fait le 30 mars un feu de palettes et de pneus répondant à un refus depuis 4 jours de la Poste d’ouvrir de véritables négociations. Le Directeur du courrier Loire Atlantique Vendée qualifiant cela de ‘blocage des accès’ et ‘d’entrave à la liberté de circulation postale’ alors que le camion de livraison du courrier a pu décharger librement son contenu et les factrices et facteurs non grévistes partir en tournée sans aucun souci ! Par ailleurs, la Poste a fait le choix de ne pas ouvrir le 2ème portail pourtant libre d’accès juste pour faire un constat d’huissier… 

Face à ce mépris envers le personnel et alors que les négociations ouvertes dans le cadre de ce conflit semblaient entrevoir une porte de sortie de grève, les grévistes de Nantes Rollin ont refusé d’acter un protocole de fin de conflit qui ne stipulera ‘’qu’aucune sanction disciplinaire se sera retenue dans le cadre du conflit de Nantes Rollin’’.

Afin que l’ensemble des postières et postiers puissent exprimer leur solidarité envers les agents grévistes de Nantes Rollin, sous couvert de sanctions disciplinaires,
-           un préavis de grève illimité a été déposé pour l’ensemble des bureaux du même établissement, à savoir St Herblain, Orvault, Sautron et Couëron, et ce à partir du vendredi 8 avril 2016.
-           un préavis de grève illimité a été déposé pour les bureaux de l’établissement de Nantes Bretagne et  Nantes Beaulieu, à savoir le 44000 et 44200, et ce à partir du vendredi 8 avril 2016. 

Les postières et postiers de Nantes Rollin déplore que la Direction Territoriale s’enferme dans un comportement jusqu’au boutiste et irresponsable, faisant le choix de criminaliser le conflit avec des lettres de procédures disciplinaires aux grévistes ou en payant rubis sur ongle des huissiers, alors qu’elle devrait tout faire pour que les dizaines de milliers de plis en souffrance puissent rapidement retrouver le chemin des boites aux lettres. Une sagesse qui redorerait son image ternie du dialogue social et permettrait aux usagers de recevoir leurs courriers au plus tôt…

Nos postières et postiers attendant la réponse du Directeur Territorial allant vers un retour d’un climat social serein au plus tôt, organiseront lundi un piquet de grève dès 6h du matin à Nantes Rollin, place Daubenton 44100 où usagers, associations ou partis politiques travaillant à la défense des emplois et des services publiques sont invité-es à venir soutenir leur mouvement.


Pour tout contact : Joël AERE     (Sud Nantes Rollin)    06 42 75 69 72