jeudi 15 février 2018

Retraité.e.s : la colère !





A sa demande, l’intersyndicale des retraité.e.s CGT, CGT-FO, CFE-CGC, CFTC, FSU, Solidaires et FGR Fp de Loire-Atlantique a été reçue à la Préfecture de Nantes ce mercredi 14 février.

Il s’agissait pour les syndicalistes retraités à la fois de remettre les cartes postales au Président de la République signées ces dernières semaines et de dire haut et fort aux représentants de l’Etat le mécontentement et la colère d’un large majorité de retraité.e.s du département face à l’amputation de leurs pensions de plusieurs dizaines d’euros consécutive à la hausse de 25% de la CSG. 

Le gouvernement a menti de façon éhontée  puisqu'il n'a cessé d'affirmer dans ses discours et via la presse que les pensions  inférieures à 1200 euros ne seraient pas impactées.

La réalité c’est que cette mesure frappe toutes les personnes retraités ayant un revenu fiscal supérieur à 1 840 euros pour un couple, 1 200 euros pour une personne seule. Dans les faits, de nombreux retraité.e.s touchant de toutes petites retraites, c’est notamment le cas des femmes, se sont  vus appliquer cette baisse de leurs pensions pour peu que la conjugaison des revenus du couple soit supérieure à 1840 euros mensuels.

En même temps, alors que le niveau des pensions est gelé depuis 4 ans, le gouvernement confirme ce gel pour l’année 2018 …. alors même que sa propre ministre de la santé justifie la hausse du forfait hospitalier de 18 à 20 euros en fonction d’une inflation qui sans doute n’existe pas pour les retraités ! C’est vraiment se moquer des retraité.e.s ! Jusqu’alors aucun gouvernement n'avait osé autant amputer les pensions des retraités !

Les sept représentants syndicaux ont aussi souligné la détérioration croissante de la situation dans les EHPAD du fait principalement du manque d’effectifs et se sont étonnés que le gouvernement puisse se satisfaire d’une enveloppe complémentaire de 50 millions d’euros qui correspond exactement à un peu moins de 6000 euros/an pour chacun des EHPAD.

La véritable « maltraitance institutionnelle » à l’égard de nombre de nos aîné.e.s s’ajoute aux mensonges et au mépris du gouvernement vis à vis de l’ensemble des retraité.e.s.

L’intersyndicale CGT, CGT-FO, CFE-CGC, CFTC, FSU, Solidaires et FGR Fp a reppelé que les retraites ne sont pas un cadeau mais le fruit d’années de travail et de cotisations et clairement indiqué aux représentants de l’Etat qu’elle ferait tout pour que la colère des retraité.e.s se traduisent en mobilisation.

Ce sera le cas le jeudi 15 mars prochain, où 8 organisations appellent les retraité.e,s à manifester à Nantes, 14h30, Place du Cirque et à Saint-Nazaire, 10h30, Fontaine République.

Les représentantes de la Préfecture ont pris acte des informations et analyses que l’intersyndicale leur a transmises et indiqué qu’elles les transmettaient aux différents ministères concernés.


Nantes, le 15 février 2018.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire